Charte parents

Avant le match

  • Je montre de l’intérêt pour le sport de mon enfant en allant le voir et le supporter le plus souvent possible.
  • Je demande à mon enfant d’aller jouer au football « pour le plaisir », en donnant le meilleur de lui-même
  • Je ne place pas mon enfant sur un piédestal, ne lui mets pas de pression exagérée sur les épaules, mais je l’encourage à bien développer ses talents.
  • Je ne vis pas les matchs à sa place. C’est son moment à lui, je dois le respecter.
  • J’encourage mon enfant à respecter les règles du jeu et à faire preuve de fair-play (et même si on estime que l’adversaire ne l’est pas).
  • Je ne laisse pas mon enfant participer à une rencontre alors qu’il est diminué physiquement (blessure, état grippal…). Il n’y a pas de match important. Seuls les enfants sont importants !

 

Pendant le match

  • Je n’interviens pas pour donner des consignes technico-tactiques. C’est le rôle de l’éducateur.
  • Je n’emploie pas un langage agressif le long de la touche.
  • J’applaudis le beau jeu, y compris lorsqu’il s’agit de l’équipe adverse.
  • J’encourage toute l’équipe et pas uniquement mon fils (allez Bassens, allez le CMOB…) sans dénigrer personne pour une erreur commise.
  • Je respecte les décisions de l’entraineur et de l’arbitre même si j’estime qu’il a commis une erreur.

 

Après le match

  • J’apprends à mon enfant à cultiver du respect pour la prestation de l’adversaire, quelle qu’elle soit.
  • Après une victoire, je suis heureux, mais je reste humble, sans démonstration de joie excessive.
  • Après une défaite, je fais l’effort de relativiser.
  • Je pense aux efforts de mon enfant, pas seulement au score final de la rencontre.
  • Après le match, avec mon enfant, je relève en priorité les bonnes choses, les aspects positifs du match et de sa prestation personnelle. Quant aux critiques, elles ne seront ni négatives ni cassantes, mais constructives.