C.M.O. Bassens Football : site officiel du club de foot de BASSENS - footeo

Le Projet Sportif

CADRE DU PROJET :

          La vocation de ce projet est d’informer joueurs et parents de notre démarche éducative et sportive, et que tous les éducateurs qui intègrent notre structure bénéficient d’une vision précise de leur mission et de leur cadre de responsabilités.

          Il doit nous inciter à poursuivre nos actions dans le sens donné par ce projet et nous permettre d’acquérir à nouveaux le LABEL QUALITÉ FFF attribué par la direction technique nationale.

          Le CMO BASSENS FOOTBALL a pour vocation l’éveil, l’initiation et la formation au football, pour tous les jeunes désireux de découvrir les joies de ce sport. Pour jouer ce rôle formateur au mieux, les différents acteurs du CMO BASSENS, se fixent 7 objectifs, vecteurs du projet sportif :

 

  1. Accueillir, sans esprit sélectif, tous les joueurs, dès l’âge de 5 ans, désirant découvrir, puis s’initier à la pratique du football. L’animation de séances d’entraînement, adaptées à leur âge et à leurs capacités, est confiée à une équipe d’éducateurs formés et responsables.
  2. Transmette, dès le plus jeune âge, une éducation sportive, sur la base des valeurs de RESPECT, de SOLIDARITÉ et D’ESPRIT D’ÉQUIPE.
  3. Développer un état d’esprit fondé sur la volonté de progresser, pour favoriser l’épanouissement progressif de ses joueurs. La concrétisation de ce projet permettra au club de perpétuer l’esprit de convivialité qui y règne, et de nourrir des ambitions sportives, par l’amélioration du niveau de performances de ses équipes.
  4. Continuer à  développer son école de gardien de but, par le renforcement de la formation de ses éducateurs.
  5. Développer et renforcer la catégorie Féminine (nombre d’éducateur etc. etc.), par la création d’une école de foot féminin.
  6. Lancer une réflexion sur la création d’une section sportive foot au collège de la 6° a la 3°.
  7. Mise en place d’un référent arbitre qui aura pour but d’assuré le suivi des arbitres du club, de promouvoir le recrutement des jeunes pour l’arbitrage, de dispensé une information aux joueurs, éducateurs et dirigeant su club.

          A court terme, l’ambition du club est de stabiliser le niveau de son équipe première au niveau ligue. A moyen et long terme il s’agit de faire du CMO BASSENS FOOTBALL, un club attractif, reconnu dans la Ligue Aquitaine de par le niveau de son équipe première mais aussi de la valeur de son École de Football. Il devra savoir fidéliser son effectif et le renforcer en insistant sur la valeur de sa commission technique.


        L’ENCADREMENT :

          Pour assurer son bon fonctionnement, le club instaure deux commissions afin d’animer le projet sportif.

 

  1. Commission École de Foot (animée par le responsable technique),  composée du responsable technique et des responsables de catégories u6, u7, u8, u9, u10, u11, u12, u13 et école de gardiens de but.
  2. Commission foot à 11 jeunes et seniors (animée par le responsable seniors), composé du responsable seniors et des responsables de catégories u14, u15, u16, u17, u18, u19 et seniors.

          Ces deux commissions forment la commission technique, elle joue un rôle de locomotive pour la structure.
          Une personne du comité directeur, désignée par le comité directeur fera partie de cette commission.


        LE RÔLE DE CHACUN :

 

  • Le club

 

          Il met tous les moyens à sa disposition pour permettre la mise en place de ce projet.
Il désigne le responsable technique jeunes et le responsable seniors.
Pour permettre à ses éducateurs de se perfectionner sur les plans techniques et pédagogiques le CMO BASSENS investit dans leur formation, en finançant des stages diplômant sous l’égide du District de Football de Bordeaux et de la Ligue d’Aquitaine de football.
          Proposer aux joueurs seniors  du club d’intégrer l’équipe d’éducateur.
          Proposer aux joueurs à partir des catégories U15 d’intégrer l’équipe d’éducateur, en les encadrant au travers d’un tutorat par exemple.
Une formation interne dispensée par le responsable technique serait aussi une solution envisageable.

 

  • Le responsable technique des jeunes et le responsable seniors

 

          Choisi au mieux les compétences des différents éducateurs du club pour les diverses catégories, met en place une équipes d’éducateurs, la fait valider par le comité directeur.

          Une équipe = un éducateur a minimum.

          En collaboration avec les responsables de catégories planifie une programmation d’entrainement adapté à chaque catégorie.
Aide et assiste les éducateurs en participant à leurs entraînements et matchs.
Incite les éducateurs du club à se perfectionner en suivant une formation de cadre adaptée à leur niveau.
Il prévoie des réunions techniques pour faire le point sur le travail et donner les directives du club à suivre.

 

  • Le responsable de catégorie

 

          Il applique et transmet aux éducateurs de sa catégorie la politique et les directives que lui indique le responsable technique.
Il est responsable de l’équipe 1 de sa catégorie.
Il doit être présent aux entraînements comme aux matchs.
Il participe aux réunions techniques proposé par le responsable technique.


        Les éducateurs :


          Il constitue le principal repère du joueur, dans sa pratique sportive. Par son comportement responsable et pédagogue, l’éducateur développe un état d’esprit favorable à la progression et à l’épanouissement des joueurs.

          Sa mission sportive est basée sur :

 

  1. La préparation et l’animation des séances d’entraînement, pendant lesquelles il garantit le respect des installations et du matériel mis à sa disposition, il doit être présent aux entraînements comme aux matchs.
  2. La gestion de l’équipe lors des rencontres suivant l’organisation sportive décidée en début de saison. Seul décideur de la participation des joueurs, il les guide par des consignes « simple », et les soutient dans les moments difficiles. Il favorise le progrès en intégrant l’erreur comme une composante du jeu. Il applique et fait appliquer les règles de bonne conduite sportive qu’impose l’image du club.

          Son rôle d’exemple nécessite un comportement positif en toutes circonstances, y compris dans un environnement rendu parfois hostile.
Hors du terrain, il veille à la bonne intégration collective de chaque joueur, et lui permet d’évoluer dans un environnement sécurisant.


        Le dirigeant accompagnateur :


          Une équipe = un dirigeant minimum

          Il est indispensable au bon fonctionnement du club, et intervient en soutient de l’éducateur, pour lui permettre de se consacrer pleinement à sa mission éducative.
Son rôle devient complexe quand la fonction se cumule à celle de parent (pour certaines catégories, le club ajoute un dirigeant accompagnateur référant (non parent)). Pour le bien du groupe d’enfants il devra faire abstraction de son lien de parenté dans son comportement et ses propos.
Il sert aussi de repère pour les enfants. Donc, à l’égal de l’éducateur son attitude doit être exemplaire en toutes circonstances, en évitant critiques et contestations.
Il doit, comme l’éducateur obtenir un respect permanent de la part des enfants et des parents.

          Son rôle :

  1. Remplir les feuilles de match.
  2. S’occupe des maillots, des gourdes, de la pharmacie.
  3. Arbitre à la touche ou au centre.
  4. Doit savoir poser une réserve.

 

        Les parents :

 

          Leur investissement est indispensable pour conforter l’enfant dans ses progrès et garantir son épanouissement.
          Le respect des horaires d’entraînement et de convocation pour les matchs, ainsi que la communication des informations nécessaires au bien-être de l’enfant constituent une aide précieuse pour l’éducateur dans sa mission pédagogique.
          Les parents doivent donc être tenus informés du fonctionnement du club, ainsi que des valeurs à véhiculer afin que leur comportement en tant que spectateurs serve au mieux l’image du club.
          Souvent centré sur la progression de leur propre enfant, il peut leur arriver d’occulter l’intérêt général de l’équipe qui constitue la principale préoccupation de l’éducateur. En aucun cas il ne doit s’autoriser à intervenir pendant les rencontres et les entraînements auprès de son enfant, de l’éducateur ou du dirigeant.
Tout mécontentement doit être exprimé à l’éducateur ou au dirigeant, hors de la présence de son enfant et des autres joueurs.
Leur aide est vitale pour le club dans l’organisation des déplacements et des rencontres sportives, ainsi qu’à l’occasion de manifestations extra sportives organisées par le CMOB Football, pour garantir sa pérennité et développer ses structures au bénéfice du joueur.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L’ORGANISATION DE L’ÉCOLE DE FOOTBALL


        L’éveil-l'initiation :

          L’éveil concerne les U6, U7, U8, U9, soit les enfants de 5 à 9 ans, a ce stade, l’objectif est de faire découvrir les bases du football à des enfants dont la seule préoccupation repose sur le jeu.

          Sur le plan technique, tous les enfants cherchent à s’approprier le ballon et éprouvent des difficultés à le "lâcher" pour servir les copains. On constate donc tout naturellement dans le jeu un effet "grappe" autour du ballon.

          Sur le plan physique, l’enfant faiblement coordonné adore courir, mais ne sait pas doser ses efforts, il reste faiblement exposé aux blessures sur la base d’une musculature très souple.

          L’objectif de l’éducateur, pour la découverte du football est d’animer des ateliers ludiques où cohabitent des jeux à thème avec le ballon et des jeux de coordination athlétique à base de vitesse. Pour l’enfant, dans tout jeu, il y a un vainqueur, il est donc primordial que chaque jeu fasse gagner des points pour satisfaire l’envie d’être vainqueur, sans pour autant se comparer aux autre de manières abusives.

          Dans ces catégories le CMOB ouvre ses portes au nombre sans aucun esprit sélectif.


          L’initiation concerne les catégories U10, U11, U12, U13 soit les enfants de 10 à 13 ans, cette étape est l’âge d’or des acquisitions techniques et motrices.
En effet, l’enfant reste toujours très joueur mais son envie de progresser, d’apprendre, son développement de l’esprit collectif et de sa coordination physique autorise les éducateurs à la mise en place de séances basées sur :

 

  1. Un travail technique avec des ateliers à thème qui permettent à l’enfant une grande répétition des gestes basiques.
  2. Un travail athlétique où l’endurance (avec ballon) s’ajoute à des ateliers de coordination-vitesse animés sous forme de jeu.
  3. Du jeu à thème, ludique avec ballon.
  4. Une initiation aux étirements, pour apprendre aux enfants l’importance de la récupération après l’effort et de l’entretien musculaire pour prévenir les risques de blessures.

          Les rencontres du samedi permettent aux éducateurs d’évaluer l’acquisition des bases travaillées aux séances d’entraînement il est donc vital que les enfants soient assidus à ces séances (on joue comme on s’entraîne) et se rendent disponibles pour le match du samedi qui permet le progrès par la confrontation.
Lors de ces rencontres le score est toujours placé au second plan derrière la progression individuelle et collective.
Les compositions d’équipes doivent être justes et pertinente, les effectifs parfois importants obligent les éducateurs à opérer une sélection.
L’objectif prioritaire est de faire jouer tous les enfants sur la base minimum d’une mi-temps par rencontre le plus régulièrement possible. Les temps de jeu se répartissent ensuite en fonction des aptitudes démontrées par l’enfant lors des séances d’entraînement et non dans la volonté que les meilleurs jouent pour faire gagner l’équipe.
A ce stade de leur formation, les rencontres permettent avant tout de mesurer les progrès de l’enfant.
          Chez les enfants en plus grande difficulté sur le plan du jeu, la recherche de progrès se déroule lors des séances d’entraînement et non durant les rencontres, où son plus faible niveau peut entraîner une mise à l’écart naturelle de la part des autres enfants. Ce comportement risquant de bloquer davantage encore sa progression, l’éducateur veille à lui accorder une attention soutenue pour permettre sa mise à niveau.
Nos éducateurs et dirigeants intègrent également dans le choix des compositions d’équipe, la notion d’esprit de groupe qu’il est vital de développer sur le plan mental, pour répondre aux exigences future d’un sport collectif.
          Dans le choix du niveau de jeu, le CMOB, veille à inscrire ses équipes face à un adversaire relevée, l’enfant est un compétiteur par nature, il joue pour gagner, cet esprit de gagne doit être cultivé, mais la victoire face à une faible adversité freine les progrès.

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


LE FOOT A 11 JEUNES


          Il intègre les catégories U14 à U18. Fort des bases acquises précédemment, le joueur entre dans l’aire du football à 11, où commence sa préparation progressive à l’intégration des équipes seniors.
Si l’esprit de compétition devient bien présent, le jeu prévaut toujours sur tous les enjeux sportifs.

          Ces catégories voient s’intensifier progressivement le travail physique, en parallèle d’un travail technique répétitif, visant à perfectionner les acquisitions.
Le plan tactique est aussi en éveil dès la catégorie des U14, pour permettre aux enfants de trouver leurs repères sur une aire de jeu plus étendue.
Dès cette catégorie, le volume d’efforts à fournir pour progresser impose à l’enfant une grande motivation. C’est un passage difficile pour certains jeunes joueurs. L’écart entre les joueurs ayant acquis les bases du jeu et ceux plus en difficulté s’accentue. S’ajoute une étape de maturité, chez les jeunes joueurs qui influe sur leurs comportements.

          Pour faire face à ces exigences, le CMOB doit développer une stratégie basée sur :

  1. Des éducateurs expérimentés, présents à l’entraînement comme au match, apte à enseigner un travail technique, athlétique et tactique, sur un dosage progressif tout en veillant à l’épanouissement du joueur.
  2. La mise en place de plusieurs équipes suivant les effectifs dans les catégories, pour satisfaire l’esprit de compétition et la marge de progression des meilleurs, tout en permettant aux enfants moins maîtrisant ou moins compétiteurs de trouver une réponse à leur envie de jouer dans un championnat à leur niveau.

          Il est vital pour notre club de développer un esprit de compétition, pour nous permettre de conserver nos meilleurs joueurs et ainsi bénéficier de tout le travail effectué pendant l’initiation. Aussi, nous nous montrerons progressivement plus ambitieux.

          En parallèle il est tout aussi vital pour le club que des enfants inscrits dans sa culture, ses valeurs, continuent de s’épanouir sous ses couleurs, malgré des aptitudes moindres. La même attention et les mêmes moyens seront investis dans le bon fonctionnement de ces équipes "bis", constituées avec des  joueurs du club.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


LES SENIORS


          Dernière étape dans le parcours du joueur-compétiteur, cette catégorie est l’aboutissement du parcours de formation du footballeur. Pour le club, il est important de trouver un équilibre entre les quatre points suivants :

 

  1. Niveau de l’équipe première : avoir l’ambition d’évoluer le plus haut possible en fonction du nombre de licenciés dans le club. Pour cela l’investissement des joueurs dans la semaine et le week-end est primordial, il doit avoir un bon comportement sportif et véhiculer une bonne image du club.
  2. Club formateur : Un club formateur doit s’appuyer comme son nom l’indique sur la formation. Plus de joueurs issus de la formation au sein du club seront présent en équipes seniors, plus le projet sera cohérent.
  3. Recrutement : Aspect également très important, le niveau et le comportement de l’équipe première doit également permettre au club de pouvoir attirer des joueurs formés dans les clubs environnants afin de combler éventuellement à un déficit quantitatif et/ou qualitatif à certaines périodes (trous générationnels, arrêts, départs de joueurs cadres à des niveaux supérieurs).
  4. Équipes réserves : La quantité et la qualité des équipes réserves sont des éléments également importants pour le club, des équipes au sein desquelles tout le monde peut y trouver sa place, afin d’obtenir une catégorie compétitive et cohérente.



----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


CONCLUSION


          Le CMO Bassens arrivera ainsi au terme d’un long parcours de formation pendant lequel la compétence pédagogique et technique des éducateurs, ajoutée à un lourd investissement en temps, permet de respecter chaque étape au rythme de l’individu.
          L’atteinte du niveau régional pour les équipes une du foot à 11 et de s’y maintenir serait un gage de réussite de ce projet.

          Comme tout projet, il est important de se fixer des étapes pour atteindre les objectifs définis et de savoir se montrer patient à la fois avec les joueurs, mais aussi avec les dirigeants qui œuvrent en complet bénévolat en marge d’activités professionnelles et personnelles.

          Ce projet se veut évolutifs en fonctions des objectifs fixé à chaque début de saisons.